Skip to main content

Full text of "1975-79 DRAWINGS AND COLLAGES"

See other formats



M-/i MU 


1976 






/y » s* 




Bird migration 
















f t tut ni tîiiîîiiijt tri 


































-*MC* 




fflÈÈBËfÊsh 















«JL 























\_ J 



1977 




















1978 







1975 













































>» 


1977 



1978 













1977 















1 



| ti mm nuiuM.»t.ow«nt 

1 •'« Kl <«icunuouii,u«V 

1 Xt ftOUAQUl me . 

tiWM^Âvna? 1 

Hr'// J.lBr J 



■#.ârVi WJ 



K I >fjrJ 


A 

1 , 

§pH S 


1- ‘v^L V 



■tP/f^-TV,V^ 

ViJ» " \\ 


■li —-. 'g., ^ 



1 E>ÆSXtt*M§ 


!..■■.»» •...•• 4 a . 

r-Tk^l 


ip.Hî., s™ 

1 4j» ▼ J 

J » 

I “—** rî; W 

iIJi 


1 »-*aW*. ï <■»« g» ' tjl 


L- iXUrAPMUTnPtUUttlKIKKlU. 


P IL t'AniRt Vf RI lût If UN OQRftt INLOftO 

B. WMR. 




-v'à® 

tl'ÿlO**, 





Kœ‘?**4 






































I/Aa LC, - 













































ILS NE 

SE SONT PAS RENOU 
COMPTE QU'ILS 
ETAIENT RESTES SEULS 
ET CONTINUENT 
A PARLER A BATONS 
ROMPUS OE 
CHOSES ET D AUTRES. 
SE DECOUVRANT 
DES AFFINITES 




ILS ONT 

PARLE LONGTEMPS 

à l'Ecart 

ET EN QUaOUES 
HEURES, ILS 
ONT FAIT 

CONNAISSANCE. SE 
DECOUVRANT 
DES GOÛTS COMMUNS. 
LA MEME 

CONCEPTION OE LA 
VIE- 



LE TUTOIEMENT LEUR EST VENU TRES 
VITE 



Tu as ta voiture? 


JEAN L'A ATTIREE 


SARA 

EST RESTEE REVEUSE 
APRES CETTE 
SOIREE 

IMMEDIATEMENT. ELLE 
S'EST SENTIE 
ATTIREE PAR JEAN ET 
A COMPRIS 
QUE LUI NON PLUS 
N ETAIT PAS 
RESTE INSENSIBLE 
LE LENDEMAIN. AU 
PETIT DEJEUNER 



Bonjour, maman. 




Bonjour. je t'ai attendue hier soir Peut-on 
savoir a quelle heure tu es rentrée ? 



POUR EVITER DES DISCUSSIONS STERILES. MIEUX VAUT 
TOUT EXPLIQUER 



A une réception avec Pierre J'ai tait la 
connaissance d un garçon exquis Cela 
t'étonner, mais j'en suis 
reuse.. 


Je suis désolée C'est sérieux, et rien ni personne ne 
pourra me faire changer d'avis. 



SARA 

EST SOUVENT LASSE 
OE CES 

RECOMMANDATIONS 
PERPETUELLES DE 
PRUDENCE QUI 
FREINENT LES ELANS 
DE SA 

NATURE SPONTANEE 
MALGRE LA 
MISE EN GARDE OE SA 
MERE EUE 
VOIT JEAN TOUS LES 
JOURS 


49 


1979 














































1978 



















































1978 



















1978 


fil 










1978 

























1978 












































































L 



1978 

























1978